FAITES ÉQUIPE avec les pruneaux de Californie

Conseil d’experts


Conseil d’experts

Surmonter les blessures et les obstacles

par Jami Boyd, physiothérapeute

« Avec les bonnes connaissances, du soutien et de la patience, on peut surmonter une blessure sans tout changer dans sa vie. »

Il y a un athlète dans chacun de nous, et malheureusement, personne n’est à l’abri des blessures, que l’on se considère comme un athlète ou non. Si vous écoutez votre corps et savez déceler que quelque chose ne tourne pas rond, vous serez en mesure de prendre la voie de la guérison. Toutefois, certaines blessures sont hors de notre contrôle et surviennent de façon imprévisible. Alors, quelles mesures pouvons-nous prendre lors d’une blessure?

Les étapes du processus de guérison

L’une des étapes clés (que l’on ignore souvent) est simplement de comprendre la blessure. Si vous savez à quoi vous attendre, votre blessure sera probablement moins source d’angoisse, et vous aurez un meilleur sentiment de contrôle et de confiance. Au bout du compte, c’est vous qui êtes le pilote de votre récupération. Plus vous avez la maîtrise de la situation, plus vous aurez le pouvoir de poursuivre le processus de guérison. Posez des questions à votre professionnel de la santé, qui ne pensera pas que vous perdez son temps. Prenez connaissance de votre diagnostic, et du temps estimé pour la guérison. Y a-t-il des revers courants à prévoir avec ce type de blessure? Quels aliments devriez-vous consommer pour soutenir le processus de guérison? Quelles autres formes d’exercice pouvez-vous faire de façon sécuritaire? Nous explorerons certains de ces éléments clés plus loin.

Ma seconde recommandation pour votre cheminement vers la guérison est de maintenir une attitude positive et de vous donner des objectifs réalistes. On peut facilement s’apitoyer sur son sort lorsqu’on subit une blessure. Faites appel à vos amis, coéquipiers et membres de votre famille, car ces personnes représentent votre réseau le plus bénéfique en ces circonstances. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire plutôt que ce qui n’est pas possible pour le moment. Peut-être aviez-vous songé à changer vos habitudes alimentaires, sans pour autant le faire « faute de temps ». Utilisez le temps que vous auriez passé au gym pour modifier vos habitudes et adopter un régime alimentaire sain et équilibré qui vous procure tous les éléments nutritifs qui contribueront à votre guérison (nous en reparlerons plus loin).

Les activités et aliments qui aident à maintenir vos forces durant la période de guérison

Les blessures se produisent à l’occasion, que l’on soit un athlète professionnel ou de weekend. Ceci ne signifie pas pour autant que votre programme d’exercice doit être arrêté complètement. Si vous ne pouvez courir, peut-être pouvez-vous faire du vélo, nager ou poursuivre vos séances de musculation? Ou encore, user de créativité et adapter votre séance sur le rameur en n’utilisant qu’une jambe, et en plaçant le pied blessé sur un disque glissant sur le sol?

Il importe de travailler avec ce qui est à votre disposition, et d’essayer d’éviter de penser que vous ne pouvez rien faire. Vous pourriez même découvrir une autre activité que vous pourrez conserver dans votre programme d’entraînement, même lorsque votre blessure sera guérie.

Un autre facteur tout aussi important que l’on ignore souvent durant la période de guérison d’une blessure est une alimentation appropriée et une bonne hygiène de sommeil. Votre corps nécessite des nutriments précis pour soutenir le processus de guérison. Assurez-vous de consommer une variété d’aliments comportant des protéines et des glucides pour alimenter votre corps, et un assortiment de fruits et légumes pour maintenir votre santé musculaire et osseuse et réduire l’inflammation. Essayez de dormir sept à huit heures par nuit pour donner à votre corps le temps de guérir et aux tissus endommagés le temps de se régénérer.

Les façons d’éviter les blessures

Les blessures sont souvent le résultat d’un déséquilibre musculaire, du stress ou du surentraînement. Faites-vous les mêmes exercices depuis plusieurs mois ou années, sans variation ni progression? Nous sommes tous coupables de ceci à l’occasion. Il est temps de varier la routine, de se mettre au défi et de continuer à bouger!

Si vous venez de recommencer à vous entraîner après une longue période d’arrêt, réévaluez vos objectifs et vos attentes. Ce que vous étiez en mesure de lever en mars dernier ne correspond probablement pas à votre niveau de forme actuel — alors, prenez-en conscience, soyez réaliste et mettez-vous à l’ouvrage!

Depuis que vous avez commencé à travailler à domicile à cause de la COVID-19, effectuez-vous vos tâches dans un environnement moins qu’idéal? Essayez de reproduire l’ergonomie de votre bureau le plus possible. Et bien que le sofa vous semble invitant pour y tenir votre prochaine rencontre virtuelle, ce n’est probablement pas votre meilleur choix.

Travaillez avec votre fournisseur de soin de santé pour déterminer ce qui pourrait être la cause sous-jacente de votre blessure, pour ainsi vous permettre de revenir en force et de minimiser le risque d’une nouvelle blessure non traumatique. Un simple ajustement pourrait suffire à vous remettre sur la bonne voie pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

Le rôle des aliments sains pour préserver la santé des os et éviter les blessures

Souvent, lorsqu’on subit une blessure, on tend à réduire sa consommation de nourriture afin de compenser le manque d’exercice. En fait, l’énergie augmente proportionnellement durant la période de guérison, ce n’est donc pas le moment de couper dans son alimentation. La guérison accroît votre besoin énergétique et, conséquemment, le fait de ne pas consommer suffisamment de nutriments et d’énergie peut ralentir le processus de guérison. Il importe de maintenir un apport suffisant d’énergie à l’aide d’aliments sains et de nutriments précis qui favorisent la guérison.

Les pruneaux de Californie peuvent contribuer à répondre à vos besoins énergétiques et à soutenir le processus de guérison. Les pruneaux aident aussi à prévenir le risque de blessures additionnelles en soutenant la santé osseuse. Les pruneaux de Californie contiennent des glucides naturels, qui procurent un apport calorique de qualité pour soutenir les besoins énergétiques. Vous pouvez également combiner les pruneaux de Californie à une source de protéines, comme le yogourt, le fromage cottage, les œufs ou des noix ou graines pour stimuler la guérison musculaire. Ces aliments comportent des nutriments importants pour la prévention et la guérison de blessures.

Autre composante clé de la guérison : réduire l’inflammation. Votre meilleure arme nutritionnelle contre l’inflammation demeure les antioxydants, qui devraient également faire partie de votre plan de récupération. Les pruneaux de Californie contiennent des antioxydants qui peuvent vous aider à récupérer. Une seule portion de pruneaux par jour peut faire toute la différence durant la période de guérison et par la suite.

Pour les personnes ayant subi une blessure osseuse, ou pour celles qui souhaitent prévenir les fractures ou autres blessures aux os, un apport suffisant en nutriments soutenant le développement des os comme la vitamine D, le calcium et la vitamine K devient d’autant plus important. Les pruneaux de Californie contiennent 20 % de l’apport quotidien recommandé de vitamine K et de manganèse qui, combinés, contribuent au processus de développement des os. En conjuguant les pruneaux de Californie à d’autres aliments bons pour les os, on peut aider à favoriser la récupération et à maintenir la solidité des os au fil du temps.

En bref

Avec les bonnes connaissances, du soutien et de la patience, on peut surmonter une blessure sans tout changer dans sa vie.

Avec de la patience, en consommant les bons aliments, en établissant des objectifs réalistes et en maintenant une approche positive et focalisée, la plupart des gens peuvent surmonter les blessures mineures rapidement, et les blessures plus graves avec le temps.

 

  • Jami Boyd

    Jami est une physiothérapeute et thérapeute athlétique certifiée établie à Vancouver, en Colombie-Britannique. Elle détient une maîtrise en sciences et physiothérapie de l’université McGill, et un baccalauréat en kinésiologie de l’université du Manitoba.

    Jami dispose d’une vaste expérience du milieu sportif et se concentre principalement sur le hockey. Depuis 2009, elle participe au programme de l’équipe nationale féminine de Hockey Canada en tant que thérapeute d’équipe. De plus, Jami a participé à des événements sportifs majeurs, dont les Jeux panaméricains de 2019 à Lima, au Pérou et les Jeux olympiques de la jeunesse de 2020 à Lausanne, en Suisse, en tant que membre de l’équipe médicale de base du Comité olympique canadien.

    La formation continue demeure une priorité pour Jami, et elle poursuit des cours en acuponcture, dry needling, K Tape, SDMA, méthode McKenzie et thérapie manuelle avec la division d’orthopédie de l’Association canadienne des physiothérapeutes.

    Certifications professionnelles
    • Physiothérapeute agréée – MSc(A)PT – Université McGill – 2011
    • Thérapeute du sport certifiée – BESS(AT) – University of Manitoba – 2005
    • Spécialiste certifiée en force et conditionnement – NSCA – 2005


Obtenez plus de conseils d'experts

Poursuivez votre lecture sur leurs conseils nutritionnels importants pour maintenir la santé du corps et de l'esprit. FAITES ÉQUIPE avec nous pour garder le cap sur votre santé osseuse et intestinale.



Recettes

Voici quelques-unes des recettes fétiches de nos athlètes, qui sauront rassasier les athlètes de tout calibre et de tout âge.